Vérification poteaux incendie

Leur bon fonctionnement est primordial en cas d’intervention des pompiers contre un feu. Ils sont un outil indispensable, nous avons tendance à l’oublier.

Leur mise à disposition relève de la responsabilité du maire, en tant que garant de la sécurité de ses administrés. Le code général des collectivités territoriales précise en effet dans ses articles L2211-1 et L2212-2 que « Le fait que la compétence de la commune en matière de distribution d’eau ait été transférée à un syndicat intercommunal ou à une entreprise privée ne modifie en rien la responsabilité du maire, qui reste titulaire de son pouvoir de police. »

La loi oblige les collectivités à s’assurer du bon état de fonctionnement des hydrants au moyen d’un contrôle. En plus des contrôles, la maintenance préventive implique la vérification du bon fonctionnement du système (anti–congélation, du bon état du coffre, de la dureté de manœuvre et des vidanges…).

Un poteau incendie non vérifié est un gros risque lors de son utilisation par les services de secours.

Les poteaux incendie jouent un rôle essentiel dans les dispositifs de lutte contre les incendies, d’où la nécessité d’un entretien rigoureux.


Vérification extincteurs

Incendie domestique ou incendie en entreprise, il est crucial d’en minimiser les risques et de prévoir des moyens de lutte efficaces :  l’extincteur arrive en tête de liste parmi les accessoires d’urgence.

Un extincteur doit faire l’objet d’une vérification annuelle par une personne ou un organisme compétent. Il doit être marqué d’une étiquette clairement identifiable apposée par la personne ou l’organisme ayant réalisé cette dernière.

Au delà de 10 ans, un extincteur ne sera plus bon. Il pourrait encore fonctionner, mais rien ne le garantie. Passé cet âge, nous ne les vérifions pas, le risque étant trop important avec la pression qu’ils contiennent, en tant que professionnel nous n’en avons pas l’autorisation.

À savoir : la dénaturation au bout de 10 ans coûte plus cher qu’un achat neuf.